Rosa Bonheur


A l'occasion de la publication de l'ouvrage Autour d'un chef-d'oeuvre : Rosa Bonheur & le Labourage nivernais par les Musées de la Nièvre, le Centre des archives historiques a accueilli en 2013 une conférence  ainsi qu'une exposition du Muséobus, consacrées à l'artiste.


Une inspiration nivernaise

En 1849, Rosa Bonheur présente au Salon son tableau le Labourage nivernais (aujourd’hui conservé au Musée d’Orsay). C’est à l’invitation de la famille Mathieu, importante propriétaire terrienne de la commune de Beaumont-Sardolles, que Rosa Bonheur s’est rendue dans la Nièvre pour y préparer, sur le motif, sa grande toile de labourage qu’elle achèvera dans son atelier parisien.

Outre son ancrage dans une vie paysanne nivernaise à laquelle Rosa Bonheur rend ici hommage, le tableau s’inscrit surtout de manière emblématique dans une carrière singulière.

Représentatif du territoire nivernais et d’une vie rurale révolue, le fascinant réalisme qui se dégage du tableau porte l’art de Rosa Bonheur hors de ses frontières, alors convoité par les grands collectionneurs internationaux. Et le travail constant de l’artiste, nourri d’une pratique du dessin et de la sculpture assidue, devait logiquement porter ses fruits et l’inscrire durablement dans l’histoire du mouvement réaliste en peinture.