8 - Agriculture
Comme d’autres grands propriétaires influencés par les idées progressistes et libérales, André Dupin se préoccupe des archaïsmes de l’agriculture qui demeure une activité de subsistance. En 1838, il contribue à fonder le comité d’agriculture de l’arrondissement de Clamecy qui encourage les progrès de l’élevage et des cultures en préconisant par exemple l’introduction de nouvelles races : chevaux du Perche, taureaux charolais…

Ce comité organise l’année suivante à Tannay ce qui est considéré comme le premier comice agricole moderne en France. Sous la présidence de Dupin et en présence de nombreuses notabilités nivernaises, dont le préfet, on distribue les prix dans différentes catégories de labourage et d’élevage. Il faut croire que des progrès restent à faire, puisque certains prix ne sont pas distribués faute de candidats ou parce que les candidats ne sont pas assez méritants.

Dans les années 1840-1850, les quatre arrondissements de la Nièvre se dotent de sociétés et de comices agricoles.