9 - André Dupin, maire de Gâcogne
Dupin devient maire de Gâcogne en 1829, puis à plusieurs reprises dans les années 1830 et 1840. Au début de 1848, il démissionne et se fait réélire maire. Sa réélection est annulée en septembre, au prétexte qu’il ne paie pas la contribution personnelle à Gâcogne. Il proteste contre cet arrêté d’annulation, en notant qu’il a toujours voulu garder son “domicile de droit” dans la Nièvre malgré ses “fonctions amovibles” à Paris.

On retrouve dans les archives quelques témoignages de ses activités municipales, en particulier les travaux menés : réparations au clocher et à l’église, refonte de la cloche, reconstruction du presbytère, construction d’une maison d’école et d’une salle de mairie. Dupin sollicite ses relations parisiennes pour obtenir des fonds, arguant du fait que sa commune ne dispose d'aucuns revenus propres. Pour les travaux, il fait appel à des artisans locaux lui ayant donné satisfaction dans son domaine de Raffigny, par exemple le maître charpentier Poitreau qui entreprend la construction de l’école en 1847.