10 - André Dupin et l'histoire nivernaise
Même très occupé à Paris, Dupin reste attaché à la Nièvre, dont il étudie les coutumes et l’histoire. En 1828, il lance une souscription pour élever à Clamecy un monument en l’honneur de Jean Rouvet, considéré comme l’inventeur du flottage au XVIe siècle. Parmi les souscripteurs figurent le Dauphin, le duc d’Orléans (futur Louis-Philippe) ainsi que les grandes notabilités nivernaises.

Sur le plan juridique, Dupin s’intéresse aux particularités du statut de la communauté des Jault à Saint-Benin-des-Bois, qu’il décrit dans son ouvrage Le Morvan paru en 1853. Il admire aussi Guy Coquille (1523-1603, avocat, juriste et procureur général du duché de Nevers) dont il fait l’éloge dans son discours de rentrée à la Cour de cassation en 1838. Le 8 mai 1840, un certain Me Cassard, avocat neversois, offre à Dupin une pièce autographe de Guy Coquille qu’il possède. Me Cassard explique dans la lettre qui accompagne ce document : “Monsieur, j’apprends à l’instant que vous recherchez les manuscrits de notre célèbre compatriote Guy Coquille ; j’en possède un, je m’empresse de vous l’offrir ; soyez assez bon pour l’accepter. Je suis heureux, Monsieur, de cette circonstance qui me procure l’occasion de vous être agréable.”