2 - ... à l'identité
Les manuscrits enluminés du Moyen-Âge portaient la liste de leurs propriétaires successifs.
Il s'agissait alors d'ex-libris rédigés à la main, très souvent richement ornés et armoriés.

Jusqu’au dix-huitième siècle, l’ex-libris était principalement héraldique, car à cette époque l’identification d’une
personne se faisait grâce aux armoiries, peu de gens sachant alors lire.

Plus tard, l’ex-libris est devenu plus imagé et sophistiqué, intégrant soigneusement à la composition le nom du
propriétaire, sa profession, ses goûts ou son rang social.

Par exemple un amateur de musique pouvait intégrer comme emblème un instrument et quelques notes.